Ce site utilise des cookies pour son bon fonctionnement. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs







Les villages d’enfants

L’accueil dans nos villages est un axe fondamental de notre action. Notre objectif est de proposer aux familles qui le souhaitent une solution transitoire, le temps qu’elles puissent faire face à leur situation, dans un lieu qui favorise l’épanouissement de leurs enfants.

 

Un concept innovant

Situées à proximité de tous les équipements éducatifs, sportifs et culturels, nos structures d’accueil intègrent parfaitement l’enfant au tissu urbain. Baptisés « villages » et organisés en « maisons », ils recréent un modèle de cellule familiale et réunissent les fratries. Leur objectif : aider les enfants et adolescents à retrouver leurs repères.





Le village : un lieu conçu pour se reconstruire

Un bâtiment central abrite les services administratifs ainsi qu’une grande salle d’activités commune utilisée lors des fêtes (anniversaire, Noël…), des soirées vidéo et où se retrouvent, chaque jour, de petits groupes pour un billard ou une partie de baby-foot. Des appartements sont également mis à disposition des familles qui viennent visiter les pensionnaires.
Chacune des quatre maisons est composée de plusieurs pièces. La salle commune spacieuse et moderne, avec cuisine attenante, constitue un lieu de rencontre et d’échange (repas, moments de détente au retour de l’école, jeux, télévision…). Chaque résident bénéficie d’une chambre individuelle qu’il peut décorer selon ses goûts, recréant ainsi son univers pour se sentir chez lui.

Des éducateurs et une maîtresse de maison sont affectés à chaque maison avec des rôles complémentaires. L’éducateur encadre les plus jeunes dans leur quotidien et accompagne les plus âgés dans leur vie d’adulte. La maîtresse de maison orchestre la logistique de la maison. Elle est aussi souvent une confidente attentive et bienveillante.

Côté loisirs, les résidents ont à leur disposition différents lieux : la bibliothèque, la salle d’animation avec accès aux ordinateurs, la salle d’études ainsi que le city-stade pour des parties de foot, de basket ou de hand.
Le rythme des journées est calqué sur celui de n’importe quel enfant. Les jeunes fréquentent les établissements scolaires du quartier, participent aux activités sportives et culturelles à proximité et rentrent à Orphéopolis le soir pour y faire leurs devoirs et dîner avec les autres. Les rires et les conflits participent de la même façon à la reconstruction d’une vie sociale.